Swipe to the left

Race D2 GS FIS 2010

6 avril 2009 824 Vues

Résumé

Le GS12 D2 Race Fis propose une évolution marquante en terme de facilité par rapport au modèle 2008-2009. Ce sera probablement un modèle déterminant dans l'évolution des skis de course Atomic.

Le test

A l'occasion de la course du club d'Aix, nous avons eu l'occasion de mettre aux pieds les GS12 D2 Race Fis tout fraichement reçus d'Autriche et proposant le nouveau concept 'double deck' mis au point en coupe du monde cette saison. Pour rentrer directement dans le sujet, j'ai choisi le 186 en 27m pour le mettre à l'épreuve dans un tracé que je savais tournant.
Lors d'un premier échauffement sur piste ouverte (assez mal damée il faut dire) et encore gelée, le ski se comporte de façon tout à fait analogue à la version 2009. Il parait juste un peu plus confortable, mais la différence est assez peu sensible dans ces conditions. On retrouve les sensations de très grande stabilité et de très forte accroche (ce sont des rails).

Les choses sérieuses commencent dans un premier tracé d'entrainement sur un stade très bien préparé. Le tracé est très régulier (merci Antoine), mais assez tournant (une vraie flêche, quoi). Un passage de reco où le 186 paraît vraiment long : surtout pour moi qui ai l'habitude d'utiliser le 183 en 23m.

Vient enfin le premier vrai passage non chronométré. C'est parti sur le plat de départ avec 5 portes assez tournantes : dans ces conditions, le 186 ne peut pas négocier le passage en coupé car on manque de vitesse. Du coup, les premières portes sont gérées en pas tournant le temps d'accélérer. Au fur et à mesure où la vitesse augmente, le ski se met à tourner plus facilement.Vient le premier mur, avec des portes tournantes sans excès mais bien rythmées. Là, c'est un régal : le ski entre en virage sans aucun soucis, et donne une énorme sensation de confiance. Sur la neige glacée, on remarque bien les traces des premiers passages, et on s'attend à ressentir sêchement les premiers escalier en formation. Curieusement, les secousses sont fortement gommées et le ski reste stable, en me permettant de rester très haut sur la trajectoire et de garder beaucoup de vitesse pour aborder le plat intermédiaire. Là, les portes sont assez ouvertes et la glisse est excellente ... on ralenti à peine. Voici le 2e mur avec un tracé plus ouvert. Une fois la première porte en aveugle passée, on peut se lâcher avec une impression de sécurité énorme : la vitesse acquise, la stabilité et l'accroche du ski permet une angulation très importante, et une conduite très facile jusqu'à l'arrivé. La première impression à l'issu de ce passage : le D2 Race 186 en 27m est au moins aussi facile que le 183 en 23m de 2009, avec une stabilité plus grande qui donne un net surplus de confiance. Le plus surprenant est sa facilité d'entrée et de conduite de la courbe pour un ski de cette taille.

Après 2 passages de plus, la neige se tranforme et le tracé se creuse. Dans ces conditions, on perd pas mal d'accorche car il n'y a pas de couche dure dessous. Le ski perd un peu de stabilité, mais se démarque réellement de son prédecesseur par la facilité de conduite. On reste toujours très haut sur le tracé. En déclenchant le virage plus haut on évite facilement les badoles formées sous le piquet. Même si cette remarque paraît évidente, ça l'est beaucoup moins habituellement dans un tracé tournant avec un ski en 27m. Grâce à cette taille, on profite par contre d'une excellente accélération dans le 2e mur malgré la neige molle qui devient collante.

Les chronos de l'après-midi (3 permières places de la course pour les D2 race) confirmeront que le ski est ultra facile à prendre en main, et offre des performances de permier ordre.

Conclusion provisoire

Après une demi-douzaine de passages dans un tracé régulier mais tourant, force est de constater que le GS12 D2 Race Fis en 186 (27m) est au moins aussi facile à faire tourner que le 183 (23m) que j'utilisais cette saison. Sur neige dure, on gagne par contre nettement en terme de stabilité. Le ski donne plus confiance, et c'est peut être le petit plus qui fera la différence entre un passage moyen et un passage où l'on peut se concentrer sur sa position dans le tracé, ou sur la dissociation qui permettra de charger plus tôt la carre pour mieux tourner au dessus de la porte.

On attends avec impatience la possibilité de renouveler nos essais, mais ce premier contact semble très prometteur ! A vous de jouer .. notre parc de test est à votre disposition.

Conditions du test

Lieu : stade de Slalom de Risoul, pente varié avec 2 murs et 2 zones de plat.

Tracé : tracé de flêche = géant court (en 40s), plutôt tournant sur le plat et le premier mur, et plus ouvert dans le 2e mur.

Conditions de neige : dur le matin, transformée voir soupe à partir de 11h

Et après

Faisant suite à ce premier test, nos skis ont fait le stage de Pâque, et plusieurs stages sur glacier cet été (Tignes et Les 2 Alpes). Les avis convergent et les commandes confortent nos premières impressions : le Race D2 GS est vraiment excveptionnel et apporte une nouvelle dimension dans le ratio Facilité/Performance. Tous ceux qui crachent sur Atomic depuis des années, en les accusant d'être trop raides ou autre peuvent ravaler leur salive ... le Race D2 aura probablement la palme cette année du ski le plus accessible du marché dans le crénau "skis de course" ... et comme c'est aussi l'un des plus performants ...

A vous de jouer

A partir d'aujourd'hui, les Atomic D2 race sont à votre disposition en test dans touter les tailles GS et SL. Pour vous faire votre propre opinion, veuillez prendre contact avec le magasin afin de les réserver pour un essai.

Posté dans: Tests
 

PORT GRATUIT

SUR DE NOMBREUX PRODUITS
 

+ 33 491 452 771

MARDI-SAMEDI, 9h30-12h & 14h30-19h
 

SATISFAIT OU REMBOURSE

DANS LES 15 JOURS APRES LIVRAISON
 

CADEAUX & REMISES SPECIALES

INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER